MOOC, la formation gagnante pour les chômeurs

Aujourd’hui, le MOOC est une formule de formations adaptée au modèle économique faible du chômage.
Peut-on en profiter pour décrocher une offre d’emploi face à des entreprises toujours plus exigeantes ?

Étudier en ligne grâce au MOOC

© CC0 Public Domain – Pixabay – Etudier en ligne

La question de la reprise de formation et de l’élargissement de ses compétences se pose rapidement à toute personne au chômage. Pas toujours compatible avec les conditions matérielles, sociales ou financières d’un travailleur sans emploi, le suivi d’une formation implique une série de contraintes parfois lourdes d’implications.

Pour s’occuper de notre bébé, après avoir épuisé les congés de mon mari, notre couple a dû consentir à payer une gardienne pendant les 3 mois de ma formation”  nous confie Mireille, mère de 4 enfants, en formation de “Community Manager” au Forem.

La voie classique de la formation

Poussés par leur entourage ou les institutions, le chômeur se tourne vers des cours organisés dans des écoles par des organismes officiels. Ces nouvelles compétences, validées par les GRH, permettent une remise à l’emploi rapide.  À Bruxelles, la formule cartonne chez les jeunes peu qualifiés avec 70% de remises à l’emploi dans l’année suivant leur formation (Le Guide Social, 19/06/2014).

La révolution MOOC

Issues des universités et des grandes écoles, offrant gratuité et facilité d’usage, l’offre de MOOCs (Massive Online Open Courses) entraîne une adhésion rapide du candidat élève. Depuis 2014, à l’Université Catholique de Louvain, plus de 120 000 personnes se sont inscrites à des MOOCs  dont 3500 étudiants de l’UCL. Près de 9000 certificats de réussite ont été émis (UCL Quelques chiffres, 13/12/2015).

L’étudiant type a entre 25 et 35 ans et est en général au moins bachelier. Il est soit dans une phase de curiosité, soit dans une phase de réorientation professionnelle” (Le Soir en ligne 25/08/2015, cite Ella Hamonic, chargée de projets).

La part des apprenants non étudiants de l’UCL montre que l’offre de formations séduit énormément “même si la part des abandons se justifie par leur caractère ouvert et informel. L’inscription au cours étant libre et gratuite” (AWT, Françoise Docq, IPM-UCL, 2015)

Est-ce que la participation à un MOOC suffit à décrocher un job ?

Peut-être. Avoir participé à une formation en ligne permet de se distinguer aux yeux des GRH.

Les entreprises recherchent des talents dans les générations Y et Z adeptes de toutes les formes d’apprentissages. Des entreprises telles que Facebook ou Google achètent les données des participants aux plateformes de MOOCs (Source: Cadreemploi)

Afficher la réussite d’un ou plusieurs MOOCs sur son CV apporte un éclairage sur la personnalité, les capacités sociales, les capacités d’apprentissage et de communication du candidat. C’est une option qui offre des opportunités multiples aux candidats comme aux entreprises.

Pour une personne au chômage, cette nouvelle formule de formation vaut donc vraiment la peine d’être prise au sérieux !

Découvrir les MOOC sur la plateforme itypa.net ou l’offre de l’UCL


©Licence de paternité Creative Commons (réutilisation autorisée)


Speak Your Mind

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.