Le répertoire /etc

Les petits nouveaux qui débutent en Linux se posent souvent, à raison,la question du contenu de certains répertoires du système. Celui qui m’a vraiment interpellé par son appellation est /etc.

D’abord ça veut dire quoi ETC ? La signification qui me plaît le plus est « Editable Text Configuration » que je préfère de loin à « etcaetera » qui sous-entendrait que les concepteurs du système ne savaient pas trop comment nommer un répertoire alors que le reste est assez évident. Ou alors c’est encore un jeu de mot récursif à la « more is less » ?

Attaquons mes z’enfants !

/etc/exports: Ce dossier contient la configuration de la partition destinée à charger le système NFS (nework filesystem). Il précise  comment les partitions seront montées et partagées avec d’autres sytèmes Linux ou Unix.

/etc/ftpusers: Ce dossier contient les logins des utilisateurs non autorisés à se logguer par FTP. Il est évident que pour des raisons de sécurité, il faut y placer l’utilisateur Root.

/etc/fstab: Ce fichier permet de charger automatiquement les filesystems des mutiples supports, disques ou partitions. Ce fihier est systématiquement balayé lorsque le système boote et qu’il doit monter des partitions.

/etc/hosts.(allow, deny): on peut controler les accès au réseau grâce à ces fichiers. On y ajoute les hôtes (hosts) à qui l’on autorise l’accès dans la partie host.allow file. Idem pour ceux que l’on rejete en les inscrivant dans hosts.deny.

/etc/inetd.conf or /etc/xinetd.conf: Le dossier inet est à la source des services réseau. Ce fichier démarre les « services » tels que le FTP, telnet, …. (Je n’ai volontairement pas écrit etc.). Certaines distributions de Linux onty un fichier complémentaire xinetd qui étend la gestion des services réseau.

/etc/inittab: Ce fichier liste les processus qui sont lmancés au démarrage ou à différent « runlevels ». Les « runlevels » sont des états du systèmes allant de 0 à 6

/etc/motd: « Message Of The Day », motd est le message qui s’affiche après un login réussi. Sympa à modifier pour personnalmiser son système ou épater les potes. 😉

/etc/passwd: Ce fichier contient des informations sur les utilisateurs. Quand un nouvel utilisateur est créé, une ligne est ajoutée à ce fichier. Elle contiendra le nom de login, le mot de passe (mais pas en clair, of course). D’ailleurs, si le champ « password » contient un « x », cela veut dire que le mot de passe est crypté et stocké dans le fichier /etc/shadow, un fichier seulement lisible par Mr. Root. C’est entre autre pour cela que pour l’utilisateur « root » il faut impérativement génerer un mot de passe bien costaud et surtout pas laisser des mots de passe originaux dans un système.

/etc/profile: Ce fichier contient les paramètres de démarrage de la session d’un utilisateur à destination du shell bash (et oui, encore un truc pas clair à expliquer).

/etc/services: Le copain d’inetd.conf ou de xinetd.conf qui va préciser quel ports réseau les services peuvent utiliser. ftp c’est le 22, Telnet le 23, smtp 25, time 27, …

/etc/securetty: Ici le fichier sert à indiquer sur quelles sorties TTY  le user « root » est autorisé à se connecter. Par sécurité, il est recommandé de ne laisser que TTY1 pour le login de root. Vous pouvez essayer de changer ce paramètre pour voir qu’au login, root va se retrouver en TTY6 par exemple.

/etc/shells: Ce fichier contient le nom du Shell installé sur le système et le chemin qui y conduit.

Maintenant que vous en savez un peu plus, n’hésitez pas à taper CTRL+ALT+F1 ou F2 … pour lancer la commande « cd /etc && ls -a »et découvrir la liste complète des fichiers présents dans le répertoire /etc. Et puis, sans trop déconner (donc en faisant d’abord une copie backup des fichiers que vous voulez ouvrir — sudo cp nom du fichier nom du fichier.bak) allez voir le contenu du fichier. En cas de défaillance, le fichier .bak pourra vous sortir du pétrin. 😉

Enjoy !


Speak Your Mind

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.