Conférence de Richard Stallman Université Paris 8

Pour fêter les 30 ans du logiciel libre, l’université Paris 8 a accueilli Richard Stallman.

Quelques mots de Richard Stallman sur les 4 libertés fondamentales qui organisent le logiciel libre.

La liberté c’est d’avoir le contrôle de ta propre vie.
Et pour avoir le contrôle, tu utilises une oeuvre pratique pour faire quelque chose dans ta vie tu as besoin du contrôle de l’oeuvre.
Le logiciel est une oeuvre pratique, concue pour être utilisée et pas pour l’apprécier comme l’art.
Donc, les utilisateurs doivent avoir le contrôle des programmes qu’ils utilisent.
Mais pour avoir ce contrôle, il faut les 4 libertés essentielles:

La liberté Zero est celle d’exécuter le programme comme tu veux pour n’importe quel but.
La liberté numéro un est celle d’étudier le code source du programme et de le changer pour que le programme fasse ton informatique comme tu veux.
Avec ces deux libertés, chaque utilisateur a le contrôle individuel du programme.
Mais le contrôle individuel ne sufit pas parce que la grande majorité des utilisateurs ne savent pas programmer.
Ils ne savent pas exercer la liberté numéro un donc il faut quelque chose de plus que le programme.
Il faut c’est le contrôle collectif du programme. ce qui veut dire que n’importe quel groupe d’utilisateurs peut coopérer dans l’exercice du contrôle du programme.

Le contrôle collectif requiert deux libertés en plus.
La liberté numéro deux est celle de distribuer des copies exactes du programme aux autres quand tu veux et la liberté numéro trois est de distribué des copies de tes versions modifiées aux autres quand tu veux.

Avec ces deux libertés, ceux qui participent au groupe peuvent collaborer.
Donc ces deux libertés permettent l’entraide entre les gens.

Aussi les membres du groupe peuvent aussi offrir des copies aux autres, au public, donc avec le contrôle individuel de chaque utilisateur à la fois et le contrôle collectif de n’importe quel groupe d’utilisateurs, grand ou petit, les utilisateurs ont le contrôle du programme au niveau maximal que possible.

Et comme cela c’est juste. Mais si les utilisateurs n’ont pas le contrôle du programme, c’est le programme qui a le contrôle des utilisateurs et le propriétaire qui a le contrôle du programme.
Donc ce programme est un instrument du pouvoir du propriétaire sur ses utilisateurs.
N’importe quel programme non libre génère un système de pouvoir injuste.

La liberté est d’avoir le contrôle de ta propre vie.
Le pouvoir est d’avoir le contrôle des vies des autres.
Donc le pouvoir et la liberté sont incompatibles mais un programme privateur est un instrument du pouvoir et un pouvoir que personne ne doit avoir.
Notre but est la libération de l’informatique et de tous les utilisateurs de l’informatique.
Tout programme doit être libre pour que ses utilisateurs soient libres.

 

Enregistrements audio et vidéo :


Speak Your Mind

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.